Des fleurs par saisons

Les températures se sont bien rafraîchies ces dernières semaines, mais on observe quand même dans la nature ou au jardin de nombreuses nouvelles plantes mellifères.

Parmi elles, le Tussilage ou Pas d’âne (Tussilago farfara) est une plante pionnière qui pousse en groupe sur des sols argileux calcaires fraichement remués. Il ressemble un peu au pissenlit, mais plus petit et plus précoce. Au printemps alors que ses fleurs s’épanouissent, ses feuilles, elles, sont inexistantes et apparaîtront bien après. Sa couleur jaune est très attractive pour les abeilles qui récoltent surtout son pollen, élément vital très important à cette époque.

Le Saule Marsault (Salix capraea) est un petit arbre entomophile qui utilise les insectes pour disséminer son pollen. En ce moment, il fournit en quantité, nectar et pollen de qualité qui auront une répercussion très positive sur l’évolution des colonies d’abeilles. La floraison s’effectue là aussi bien avant l’apparition des feuilles. Le Saule Marsault a la particularité, contrairement au Noisetier par exemple, d’être dioïque, c’est-à-dire que les plantes mâles sont sur un arbre (chatons blancs puis jaune) et les plantes femelles sur un autre arbre (chatons gris-vert).

La Ficaire printanière (Ranunculus ficaria = Ficaria verna = Ficaria ranunculoides)

Appelée aussi petite éclaire a un cycle de vie très court, elle aura totalement disparu dans le courant du mois de mai. Les abeilles visitent activement ces fleurs et y récoltent principalement du pollen. Au début du printemps, tous les apports protéinés sont les bienvenus pour la nourriture des larves et la sécrétion de gelée royale par les jeunes nourrices.

Le Saule Marsault (Salix capraea)
La Ficaire printanière (Ranunculus ficaria = Ficaria verna = Ficaria ranunculoides)
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *